La Poste -été 2015-

 

Destinataire :

La Poste
à l'attention de Mme Agnès ABRIAL
Directeur d'établissement
49 bis boulevard Saint Louis
43000 LE PUY EN VELAY

 

Sujet : Fermeture du bureau de Loudes du 16/07 au 17/08

 

Madame,

Ayant reçu ce jour votre circulaire, permettez-moi de vous manifester mon vif mécontentement.

Vous nous apprenez en effet par cette circulaire une diminution massive de vos horaires d'ouverture du bureau de Loudes, et ce par une présentation qui frise le cynisme.
"C'est l'été ! Votre bureau de poste adapte ses horaires". Fichtre, voici que s'annonce une bonne nouvelle. Adapte à qui ? A quoi ? Patatra, vous réduisez de moitié vos horaires d'ouverture.
Quand une entreprise montre qu'elle cherche à s'adapter, c'est en général pour mieux répondre aux besoins de ses clients (diversité de l'offre, horaires "adaptés", etc). Au lieu de quoi nous, vos clients professionnels, qui avons besoin de communiquer et de transmettre des documents, ne subissons que des restrictions de vos services. Il y a déjà un an vous avez opté pour la fermeture du bureau de Loudes le mercredi après-midi (tout au long de l'année). Nous avez-vous contacté pour savoir si cela nous poserait un problème ? Non. Aujourd'hui 13 juillet 2015, vous nous apprenez la fermeture du bureau de Loudes TOUS les après-midis, à partir du 16 juillet 2015. Dans 3 jours. Nous aviez-vous contacté avant ? Nous avez-vous ne serait-ce que prévenu un peu plus tôt ? Toujours non. Et votre circulaire elle-même n'est pas datée... Comment ne pas se sentir méprisé ?!
Ayant avec vous un contrat So Colissimo, vous me demandez, contractuellement, de remettre mes colis au bureau de poste avant 15H, sans quoi vous n'êtes pas en mesure de respecter une livraison au destinataire sous 48H. Je m'y emploie depuis plusieurs années. Mais du coup, comment pouvez-vous fermer à midi ?

Le secteur Loudes-Chaspuzac se développe continuellement, nos élus ne cessent d'afficher des ambitions toujours plus grandes, et vous, dans le même temps, vous réduisez les heures d'ouverture du bureau de Loudes. Sachant que ce bureau est le seul à des kilomètres à la ronde.
En tant que professionnels nous sommes régulièrement contactés par vos représentants commerciaux, pour nous vendre toute une série de produits (ramassage du courrier, diffusion de publicité, emailing, etc), alors que dans le même temps vous nous apprenez à bien nous passer de vos services...

Aussi, je vous demande de bien vouloir reconsidérer votre décision de fermer le bureau de Loudes les après-midi. C'est l'été, oui, mais la vie, si elle ralentit, ne s'arrête pas pour autant. Les entreprises du secteur ne ferment pas toutes, ni en même temps, ni pendant un mois; et elles auront besoin d'envoyer du courrier en général, et des colis en particulier. J'en fais également appel à nos élus, qui affichent dans les médias locaux leurs motivations à développer la Zone Industrielle de Chaspuzac, et qui ne pourront pas ne pas s'interroger sur les effets de la réduction importante de vos services dans notre secteur. Comment en effet attirer des entreprises dans une zone où les services postaux tendent à disparaître ? Pourquoi devrions-nous descendre au Puy-en-Velay pour que notre courrier parte au jour J ?

Dans l'attente de votre réponse, je vous pris d'agréer, Madame, l'expression de mes salutations distinguées.

 

Hugues CARO, gérant de SWM Europa.

 

Fibre Optique

 

Destinataire :

Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay
à l'attention de M. Michel JOUBERT

 

Sujet : Problématique des télécommunications en général, et d'internet en particulier, sur la ZI et ZAC de Chaspuzac

 

Monsieur le Président,

Lors de notre réunion du 15 octobre dernier, nous avons notamment soulevé le problème des télécommunications sur la ZI et la ZAC.
Apparemment tout se passe bien lorsque nous décrochons notre téléphone; nous avons la tonalité et obtenons notre destinataire sans encombre.

Pourtant, les apparences sont trompeuses et la situation est réellement préoccupante.

En effet les prestations que nous recevons actuellement ne sont tout simplement pas dignes d'une zone professionnelle en 2014. En voici les raisons :

1) Un réseau téléphonique saturé Afin de répondre à une demande, il y a environ 2 ans des techniciens sont passés chez la plupart des riverains de la zone, afin de se renseigner et pour "libérer des lignes". Ainsi la demande de lignes supplémentaires de certaines entreprises a été honorée, mais le répartiteur France Telecom est désormais totalement utilisé et toutes nouvelles lignes impliqueraient des installations supplémentaires qui demanderont du temps.

2) Un réseau de communication non dégroupé Le projet de dégroupage (total ou partiel) du réseau téléphonique français a pris forme fin 1999, début 2000. 15 ANS PLUS TARD, si le dégroupage est effectivement réalisé dans les agglomérations françaises, la commune de Chaspuzac ne bénéficie ni du dégroupage partiel, encore moins du dégroupage total. Et nous constatons, après recherches, qu'aucun projet n'est programmé. Certes nous sommes conscients que ce non-dégroupage est vraisemblablement plus dû au manque d'intérêt des opérateurs alternatifs qu'à un blocage de l'opérateur historique. Il n'en demeure pas moins que nous subissons sur la zone les effets pervers du monopole : manque de performances, manque d'offres (commerciales ou techniques), manque de souplesse.

3) Un réseau internet déplorable
- Un premier frein purement technique anéanti toute éventuelle bonne intention de l'opérateur : l'emplacement géographique du NRA n° 43062CHZ. En effet ce répartiteur se trouve à la sortie du bourg de Chaspuzac en direction de Siaugues-Ste-Marie, soit à l'extrême opposé de la ZI et de la ZAC. Les informations statistiques de ce répartiteur sont éloquentes : longueur de ligne moyenne : 4355, affaiblissement moyen : 47 dB et proportion de lignes éligible ADSL : 92,47% (oui, cela veut bien dire que plus de 7% des foyers ou entreprises couverts par ce NRA ne peuvent même pas s'abonner à l'ADSL !). Pour information le NRA de Saint Jean de Nay affiche des statistiques très largement supérieures et celui de St Paulien est non seulement supérieur mais qui plus est dégroupé (SFR, Bouygues, OVH et Completel) ! Concrètement, cela se traduit pour l'abonné par des performances bien pauvres. Pour exemple, l'entreprise Sabarot, coté ZA, constate un débit maximum réel de 11 Mbps et déplore de nombreuses microcoupures. Coté ZAC l'entreprise SWM Europa déplore un débit réel de 6 Mbps, et régulièrement il est nécessaire de rebooter le modem afin de retrouver la synchro ADSL.
- Déjà évoqué plus haut, le deuxième frein est sans nul doute l'absence de dégroupage. D'une manière générale il a été constaté, dans un rapport de l'ARCEP de juillet 2013 sur "les perspectives d'évolution du dégroupage", que les performances ADSL augmentaient avec le dégroupage et donc la concurrence, et que "les services proposés aux utilisateurs étaient différents selon la couverture ou non de la zone par le dégroupage".
- Dernier point enfin; avec la généralisation sur le territoire national de la technique fibre optique ainsi que l'enjeu économique que cela représente pour les opérateurs, disons-le tout net : Il n'y aura jamais la moindre amélioration des performances du réseau ADSL dans notre quartier.

 

 

Quelle volonté politique pour la ZI et ZAC de Chaspuzac ?

 

Une entreprise gère ses intérêts et mène ses investissements comme elle l'entend. Cela est valable aussi bien pour les entreprises installées sur la commune de Chaspuzac que pour les autres, y compris celles qui comptent pour clients les entreprises de la commune de Chaspuzac. Cependant le cas de l'arrivée de la fibre optique dans le secteur est différent. En effet, Orange déploie sa fibre optique sur toute l'agglomération du Puy-en-Velay dans le cadre d'une convention signée le 7 février 2012 entre l'Etat, les collectivités territoriales (la Communauté d'Agglomération du Puy-en-Velay notamment, dont vous êtes le Président) et Orange. Pour résumer rapidement cette convention, l'Etat et les collectivités payent, Orange installe. Il est donc naturel que vous indiquiez à Orange vos priorités.

Malgré les très médiocres performances du réseau ADSL démontrées ci-dessus, les entreprises de la ZI et ZAC de Chaspuzac ont pourtant de réels besoins. La vie d'une entreprise industrielle ne se résume pas en un site unique, sur lequel tout est fabriqué, où la matière première arrive par camion et le produit manufacturé repart de même. La vie industrielle aujourd'hui est multi-site et communicante. Outre la production stricto sensu, les industries sont très gourmandes en échange de données, techniques, commerciales et financières. Les entreprises installées sur notre secteur n'échappent pas à cet état de fait; elles ont un réel besoin... de bande passante.

Vous avez, M. le Président, déployé beaucoup d'énergie, ces dernières années, à faire venir des entreprises sur notre secteur. Vous avez également signé des conventions et ces installations se sont effectuées en partie grâce à des fonds public, sur le prix de vente des terrains notamment. Il est donc de votre intérêt que ces entreprises soient en bonne santé et les mieux armées possible face à la concurrence. L'arrivée de la fibre est aujourd'hui l'enjeu majeur de cette compétitivité. Les entreprises de la ZI et ZAC ont un réel besoin d'une connexion réseau rapide et stable. Aujourd'hui déjà, certaines entreprises de la ZI ont des serveurs FTP en service, permettant, théoriquement, l'échange de gros fichiers, mais qui en pratique ne répondent pas aux besoins, du fait du mauvais réseau actuel. Certaines entreprises utilisent le Cloud pour l'échange de données avec les commerciaux sur le terrain, même problème. Une entreprise de la ZAC est spécialisée dans la vente en ligne et possède 3 sites internet. Ces 3 sites sont externalisés alors qu'ils pourraient être hébergés en local. Cela permettrait même à cette entreprise d'avoir recours à un informaticien "local", plutôt que de se retrouver sur des plates-formes d'assistance téléphonique installées à l'étranger lorsqu'un problème se pose. Enfin, l'arrivée programmée de la maroquinerie sur la zone, entreprise qui comptera au bas mot 200 salariés, sous-traitant d'une entreprise de renommée mondiale, rend l'arrivée du réseau FTTH non seulement inévitable, mais urgente !

 

Voilà pourquoi, M. le Président, nous vous demandons de bien vouloir considérer l'installation d'un réseau Très Haut Débit comme hautement prioritaire pour notre zone et le développement de nos entreprises, et de faire le nécessaire auprès de la Communauté d'Agglomération du Puy-en-Velay ainsi que d'Orange pour que nous puissions enfin bénéficier, sur notre secteur, d'un réseau digne du 21ème siècle. Vous en souhaitant bonne réception, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de nos sincères salutations.

 

Courrier rédigé au nom de l'ensemble des entreprises de la Zone Industrielle et de la Zone d'Activité Commerciale de la commune de Chaspuzac (Haute-Loire).